Festival International d'Art et de Poésie 2008

FESTIVAL INTERNATIONAL D'ART ET DE POESIE
Samedi 27 et dimanche 28 septembre 2008
Salle de la Monnaie
67120 MOLSHEIM



Le prochain festival d'art et de poésie « les Rencontres de Molsheim l'Image et le Verbe » se tiendra les 27 et 28 septembre 2008

Sous le haut-patronage de Mme l'Ambassadrice de Madagascar auprès de l'Unesco Irène Rabenoro qui a par ailleurs a confirmé sa venue pour présider la cérémonie officielle de remise des prix du samedi 27 (de 17 à 19h)

En effet nous avons cette année placé notre festival sous le signe de la culture de ce grand et beau pays auquel nous sommes tous très attachés! La poésie malgache sera représentée par le grand poète F-X Mahah accompagné sans de l'écrivain malgache Michèle Rakotoson.

Nous serions bien sûr très heureux que tous les amis de Madagascar s'associent à cette belle manifestation par leur présence et éventuellement leur contribution.

Le site de Molsheim molsheim.fr donne tous renseignements utiles sur le festival et sa finalité (voir rubrique art et culture, les Rencontres...)
De plus, comme pour les éditions précédentes il y aura également le haut-patronage de notre cher artiste alsacien Tomi Ungerer!


L'IMAGE ET LE VERBE
L'invité d'honneur: MADAGASCAR

 




LE PROGRAMME



L'Apame expose les toiles d'artistes malgaches






INVITATION AU VERNISSAGE DE L'EXPOSITION AINSI QU'À LA CÉRÉMONIE OFFICIELLE DE REMISE DE PRIX

 

AUX LAUREATS DES 5ème RENCONTRES DE MOLSHEIM

Samedi 27 septembre à 17 H









LA MANIFESTATION EST PLACÉE SOUS LE HAUT-PATRONNAGE DE


Son
Excellence
RAJAONARIVONY Narisoa, Ambassadeur de Madagascar en France,

(photo d'archives)

Son Excellence RABENORO Irène, Ambassadricce de Madagascar auprès de l'UNESCO et de la francophonie
.


(photo d'archives)

Tomi UNGERER, Scénariste et illustrateur de BD français.




LES INVITES D'HONNEUR


Monsieur F-X Mahah, Poète



Extrait:

D’ILE EN ILES...

La barrière de la mer
S’abolit sous le regard
car le regard est poème
rêve et réalité confondus
le départ est possibilité de vivre
le départ est exil
voulu ou imposé
craquent sous mes pas les os
de ceux qui ont espéré
une résurrection
j’ai survolé la mer
j’ai survolé la vie
j’ai perdu tous les repères
de ma race
je passe fier et nanti
étranger
dans cette ville de misère
qui n’est plus mienne
mais a laissé sa marque
sur le marbre de ma mémoire
et de mon désarroi
je m’illusionne
à regarder à travers les ruines
des images du passé
pour conjurer le présent

Je ne puis que rire
Tristement mes poèmes
Face à la mer
Les souvenirs grattent
Mes nuits jusqu’au sang
Comme cette terre rouge
Qui s’en va sa désespérance
jusqu’à se perdre dans la mer
j’ai écorché mes rêves
aux pans de l’oubli

F-X MAHAH



Monsieur Jean Ravelona, peintre


Jean A. Ravelona et sa femme.


Jean A. Ravelona, artiste peintre malgache, a fêté ses 40 ans de peinture cette année 2008, en France. Il revient à Madagascar pour rendre visite à sa famille et à ses amis. Il envisage aussi de fêter ses 40 ans de peinture à Madagascar vu qu’il ne repartira pour la France que le 20 septembre. Célèbre peintre tant au pays qu’à l’étranger, il est connu pour le style, le « Ay fanahy » dont il est le créateur.

Sa vie en couleurs

Né en 1952, il commence la peinture très jeune, vers 16 ans. Il fut élève de l’Atelier d’Arts Appliqués Malagasy (1968-1972), de l’Académie Beaux-Arts, à Carrara, Italie (1976-1977). Marié, il a un fils unique et sa famille le soutient toujours dans son travail. « Jean A. Ravelona est une personne simple, sociable, qui ne juge pas les gens, et plein d’amour » selon sa belle-mère. Il a été professeur d’art à l’Académie des Beaux-Arts à Antananarivo.

Son propre style

En 1981, il arrête son travail de fonctionnaire pour se consacrer à la peinture. Il passe par divers style de peinture, du classique à l’abstrait. Il adopte différents styles de peinture avant de trouver le sien dans les années 80 qu’il baptise « Ay fanahy ». L’inauguration officielle du style « Ay fanahy » se fera dans la Galerie Madagascar Hilton en 90. En 1997, il sera élu « Homme de l’année ». Son travail est admiré tant à Madagascar qu’à l’étranger et il commence à se faire un nom dans le monde de la peinture.

A. Ravelona a été 10 fois primé dans différents salons en France depuis 1998 et a été plusieurs fois lauréat à Madagascar, tel le1er prix, Salon National des Art, SALAMA 89, sections peinture Madagascar ainsi qu’une Médaille d’argent lors du 38e Salon de l’île de France, Bourg La reine, en 2006 et bien d’autres encore. Son 1er tableau a été exposé en 1968, après avoir reçu les premières notions de dessin et de peinture. Il a déjà exposé dans différents pays comme la France, l’Allemagne, Suisse, USA, Kenya, Martinique et bien sûr Madagascar.

Récemment il a été l’invité d’honneur à Paris 5e en avril et à Rouen en Mai. Il sera l’invité d’honneur dans sa section au salon de Molsheim, dans le cadre du festival de l’art et de poésie. Madagascar est d’ailleurs accueilli aussi comme invité d’honneur à ce même salon qui se tiendra le 28,29 et 30 Septembre 2008.

Iarinony Joviane, article publié le 13 septembre 2008 sur madagascar-tribune.com

 

Madame Michèle RAKOTOSON, écrivain

Michèle Rakotoson est née à Antananarivo (Madagascar). D'un milieu bourgeois et fortement marqué par le protestantisme et les Quakers, elle a effectué sa scolarité au lycée Jules Ferry. Son père était journaliste. Sa mère bibliothécaire. Les séjours passés chez son grand-père qui était médecin et habitait un petit village situé à cinquante kilomètres d'Antananarivo l'ont très fortement marquée et la personnalité de son grand-père a influencé son premier roman. (Pour en savoir plus, lire l'interview de Madame Rakotoson, accordée à Sépia, qui est mentionnée ci-dessous).

Quittant Madagascar en 1983 pour des raisons politiques, Michèle Rakotoson arrive à Paris où elle obtient un DEA en Sociologie. De 1983 à 1990 elle a collaboré :
- aux revues Théâtre Sud, Baraka, Afrique-Antilles Magazine, Jeune Afrique Magazine,
- aux émissions radiophoniques Mille Soleils (RFI), Antipodes (France Culture),
- à la Télévision dans le cadre du Magazine culturel Obsidienne de RFO-AITV.
Elle a été responsable du Concours les Inédits de RFI-ACCT. Notons aussi que Michèle Rakotoson a été Boursière du Centre National des Lettres en 1988 et de l'Institut International du Théâtre en 1989. En 1990, elle a bénéficié d'une résidence d'écriture à l'Université de Providence (USA). Elle habite actuellement (2003) à Paris où elle exerce la profession de journaliste et d'écrivaine à la radio (RFI et France Culture) et à la télévision (RFO).

 

Monsieur Jonny R'AFA , Auteur-compositeur

 

Je suis compositeur, j'écris et sculpte. Bob DYLAN a dit: «Mon nom ne veut rien dire, mon âge signifie moins!". Je laisse alors mon travail lui-même vous montrer ce qu'il en est!
Je préfère ici parler des musiciens du groupe. Nous sommes, d'abord, des amis proches. Vatomanga et moi avons partagé des moments merveilleux à Madagascar et à Paris. Il fut le premier à se joindre à moi dans ce long et fastidieux travail pour élever la musique du terroir malgache. Alors que d'autres groupes jouaient des chansons en vogue, nous tenions de longs débats sur la meilleure façon de transmettre les rythmes traditionnels malgaches et les textes. Vatomanga est également un joueur de clavier sensible.
Tony Rabeson est un célèbre batteur, bien connu comme l'un des meilleurs musiciens malgaches. Il a grandi dans une famille d'une véritable dynastie de musiciens: les Rabeson. Il a joué avec tant de jazzbands et connaît bien ce que sont les rythmes. J'aimerais le remercier pour sa vision particulière qui a apporté une autre touche à ma musique.
«Emana», Matthieu Eskenazi est un ami proche des musiciens africains à Paris. Le mélange de jazz «ethnique» est la signature caractéristique d'Emana. Il n'est donc pas étonnant de le voir approché par les musiciens de Cheb Mami, Cheika Rimiti, Salif Keita, Manu Dibango, l'Orchestre National de Barbès, Papa Wemba ... Que ce soit pour des projets de style funk, raï, salsa, blues, jazz, africaine ou indienne.
Quoi qu'il en soit, il est difficile pour les mots de décrire la musique de Jonny R'afa. Parce que nous jouons aussi des rythmes traditionnels venant d'autres parties du monde ( même du folk / rock / blues ). Nous n'avons pas envie de jouer une musique de communauté. Les bons rythmes sont universels, en particulier en ce monde globalisé. Ainsi, la meilleure façon d'apprécier notre musique est encore de prendre un siège confortable, fumer et écouter. Se laisser toucher par différents rythmes, tout comme en s'amusant dans une sorte d'itinéraire spirituel.
Les chansons comme Rabodoniarivo, Retsiana ou Ravorombazaha ont été maintes fois reprises par des artistes de renom, sont diffusées sur les antennes, et figurent désormais parmi les "classiques" de la musique malgache.
Jonny R’afa : un artiste à (re)découvrir

publié par
Accueil



Monsieur Dave RABARAONA, Chanteur (Les Surfs)

Ils étaient six frères et sœurs de Madagascar, dont notre invité Dave Rabaraona, connus sous le nom « Les Surfs » qui ont marqué toute une génération et, comme dirait le poète, leurs chansons courent encore dans les rues ! Qui ne connaît pas en effet les airs comme : Si j’avais un marteau, Si seulement tu m’avais dit la vérité, A présent tu peux t’en aller, ou encore : Café vanille chocolat, Le printemps sur la colline, Scandale dans la famille etc.  succès phénoménal pour l’époque avec plus de 40 millions de disques vendus à travers le monde et des dizaines de pays qui accueillent avec enthousiasme le sympathique et exotique groupe de ces jeunes gens à peine sortis de l’adolescence ! Un succès inattendu car au départ leur histoire s’est cantonnée à leur pays d’origine où ils gagnèrent un concours de chanson organisé par la radio nationale à l’occasion de la déclaration d’indépendance de Madagascar, ce qui leur valut  d’être invités officiellement par la France à Paris pour l’inauguration de la 2è  chaîne de télévision en septembre 1963. Le public Français fut conquis  d’emblée et le succès immédiat se traduisit  aussitôt par un contrat avec la maison de disque Festival sous le nom Les Surfs.

Consacré meilleur groupe, commencèrent alors des tournées prestigieuses avec de grands noms de la chanson comme Jacques Brel, Petula Clarck, Tom Jones, Les Rolling Stones, Stevie Wonder, Enrico Macias, Sheila, Frank Alamo, Alain Barrière, Oscar Peterson, etc.…Le passage des Surfs par deux fois à l’Olympia consacra leur renommée, sans oublier les festivals de San Remo, de Montreux et celui de la Rose de Rome où ils remportèrent le premier prix. L’on put même les voir apparaître dans deux films : Cherchez l’idole et Le dernier tiercé… Leur histoire s’acheva en 1974 avec leur installation au Canada pour commencer une nouvelle vie mais en continuant la pratique de la musique pour certains en tant que compositeurs. Les deux sœurs Monique et Nicole sont malheureusement décédées depuis.

L’histoire des Surfs aurait pu s’arrêter là si Dave, qui nous fait l’honneur de venir spécialement de Montréal pour rendre hommage à son pays et à l’Alsace à l’occasion du Festival des Rencontres de Molsheim, n’avait pas comme un pied de nez à l’histoire et au temps qui passe, reconstitué son ancien groupe en lui donnant une nouvelle jeunesse grâce à sa sœur Isa, chanteuse de jazz ainsi qu’à des neveux, nièce et cousin Jackya, Bruno, Many et Fidy et ce sous le nom de « Les Surfs 2008’ . Et c’est intégré à la mega-tournée »Age tendre et tête de bois » que le groupe connaît une seconde vie avec les mêmes standards et en compagnie d’autres grandes figures de la chanson française de cette époque comme certains déjà cités ci-dessus ou d’autres comme Annie Cordy, Catherine Lara, Pierre Vassiliu, Herbert Léonard, Patrick Topaloff, Marcel Amon, Richard Anthony, etc. Une véritable re-naissance qu’un public acquis à l’avance et toujours aussi enthousiaste salue avec beaucoup de joie et d’émotion dans toutes les villes de France traversées par la tournée !

C’est donc un véritable honneur pour Molsheim d’accueillir une grande et généreuse figure de la chanson comme Dave Rabaraona, sachant que les Malgaches considèrent Les Surfs comme faisant partie intégrante de leur patrimoine culturel !

Gérard BURG


 

Présentation du festival: Les 5èmes "RENCONTRES DE MOLSHEIM"

Le Festival International d’Art et de Poésie, « Les Rencontres de Molsheim – l’Image et le Verbe » est né en l’an 2000, sur une idée originale de Gérard Burg, de donner à la Ville un rayonnement culturel supplémentaire digne de son riche passé.

La vocation de cette manifestation a été d’emblée clairement affirmée : promouvoir la culture poétique et artistique à travers une grande fête ouverte à un large public, et au cours de laquelle seront encouragés et récompensés les jeunes créateurs, artistes et poètes.

La manifestation repose sur deux concours internationaux dotés de prix très attractifs, dont on trouvera, ci-après, les conditions de participation. Elle est couronnée par l’exposition durant deux jours des artistes présélectionnés (une quarantaine) par un jury composé de personnalités du monde des arts, exposition qui se déroule dans le bâtiment historique de la Monnaie, récemment objet d’une complète rénovation, et qui attire régulièrement de nombreux visiteurs.

La remise des prix aux poètes et artistes lauréats a lieu lors d’une cérémonie officielle le samedi à 17 h 00, dans les mêmes locaux, en présence de nombreuses personnalités, et surtout d’un large public, qui tourne régulièrement entre 300 et 400 personnes. Les jeunes poètes élus sont invités à lire des extraits de leurs œuvres en présence d’un auteur connu invité d’honneur, comme par exemple, en 2006, avec le grand poète franco-marocain Abdelatif Lâabi. Il est également rendu hommage à la poésie d’un pays francophone « invité d’honneur », comme ce fut le cas précédemment du Sénégal, du Cameroun, du Maroc, du Canada... Cette année nous aurons le plaisir d'accueillir ce beau pays qu'est Madagascar, avec comme invité d'honneur le poète F-X Mahah qui nous fera découvrir la richesse de la poésie malgache...

Le succès répété de cette fête de l’art et de la poésie est aussi à attribuer à son talentueux couple d’animateurs chanteurs et musiciens, Liselotte HAMM et Jean-Marie HUMMEL, grâce auxquels l’ensemble des participants passe à chaque fois une soirée d’une exceptionnelle densité et richesse, tant au plan culturel qu’émotionnel.

A noter aussi que l’édition de 2008 sera une nouvelle fois parrainée par notre grand artiste alsacien Tomi Ungerer. Quant à la présidence du festival, elle est assurée fidèlement depuis le début de cette belle aventure par Jean-Pierre FAYE, philosophe, écrivain et poète (prix Renaudot), personnalité intellectuelle de dimension internationale qui a soutenu notre festival avec force et conviction dès sa création.

Il faut enfin également rendre hommage au rôle du Comité des Fêtes de Molsheim, présidé par Monsieur Thierry PETER, porteur du projet, et remercier vivement les instances sans le soutien financier desquelles il n’aurait pas vu le jour : le Conseil Général du Bas-Rhin, la Région Alsace, la D.R.A.C. Alsace et le Crédit Mutuel Est - Europe.

Rendez-vous le 27 et 28 Septembre 2008 à l'Hôtel de la Monnaie.


Pour plus d'informations:
http://molsheim.fr/ - Les Rencontres de Molsheim - l'Image et le Verbe

 

L'animation musicale de Liselotte Hamm et Jean Marie HUMMEL

Les Rencontres de Molsheim organisées par Gérard Burg, 2002

et le groupe malgache HAZOALA nous fera découvrir les charmes de la musique malgache