DNA - 2009-04-05 - Les Plus Grands Artistes de l'Île

 

Article paru dans l'édition des Dernières Nouvelles d'Alsace du Lundi 6  Avril 2009: source dna.fr

L'association Imanga oeuvre pour la réhabilitation d'une école à Madagascar. Samedi soir, au Dôme, elle organisait un loto qui a rassemblé 500 personnes. C'était aussi l'occasion de faire découvrir les arts malgaches.

 

Plein d'admiration, Albert Bour, regarde les oeuvres rapportées de voyages à Madagascar: des peintures. des sculptures réalisées par des artistes malgaches qu'il connait bien .

De l'ébène, du palissandre, du bols de rose.

Pour partager sa passion avec le public, il les a exposées au Dôme de Mutzig, à l'occasion du loto de l'association lmanga qui rénove une école dans la ville de Soavinandriana. «Regardez ça, c'est une oeuvre de Sandjay Liladhar, le peintre le plus talentueux de l'ile». s'enthousiasme le président de ,'association. «Et ça une sculpture de 80- lomon Rakotomanana. JI est très préoccupé par la préservation de l'environnement: il n'abat jamais d'arbres mais travaille sur de l'ébène, du palissandre, du bois de rose tombés aprés les tempêtes. JI suit le fil du bois et ne sait jamais à l'avance ce que sa création va devenir.» Les oeuvres, vendues quelques centaines d'euros, sont en dépôt-vente chez lmanga. Les bénéfices servent à financer les actions de l'association.

Parmi les oeuvres remarquables, Albert Bour, président d'IMANGA,
a présenté les tableaux de Sandjay Uladhar et
les sculptures de Solomon Rakotomanana. (photo DNA)

Esthète et collectionneur, Albert Bour est intarissable sur le travail des artistes de l'île rouge. En 2007. avec l'Association pour la promotion des arts naïfs, populaires et sacrés du monde (APAME), il a réalisé un catalogue répertoriant les plus grands peintres et sculpteurs locaux. Une première dans le pays. «L'art n'est pas une préoccupation essentielle à Madagascar. Les artistes ne sont ni une puissan e économiqu , ni une puissance politique. Ils ne font donc l'objet d'aucun égard», constate-t-il. Reçu au ministère de la Culture malgache, lors d'une de ses visites. il s'est étonné de ne voir «aucun tableau accroché aux murs du bâtiment».

 

 

 


Dans le contexte d'instabilité politique, l'art n'est pas une priorité, «Quand les gens crèvent de faim, les préoccupations artistiques sont secondaires. Mais il nefaut pa accepter ça sous prétexte que le pays est pauvre. L'art peut transcender les intérêts économiques », insiste-t-il, L'accès à la culture passe par le droit à l'éducation. Pour cela. l'association Imanga travaille à la rénovation d'une école primaire à Soavinandriana. aidée par les parents des 1 500 élèves. Deux bâtiments ont déjà été refaits, les fonds récoltés lors du loto aideront à en réhabiliter un troisième. «Défi relevé», sourît Albert Sour.

 

Geneviève Lecointre

 

 

 

Site internet: http://apame-online.fr